LE MESSIE DU PEUPLE CHAUVE

d'Augustin Billetdoux

Résumé :

Simon, vingt-cinq ans, est atteint d'alopécie androgénétique (calvitie). Sa chute de cheveux est une chute existentielle. Comment s’adresser à l’Humanité pour lancer la révolte du peuple chauve et « reboiser l’âme humaine » ?

Un Sommet des Nations-Unies sera l’occasion d’une rencontre entre deux boules qui se métamorphosent : le crâne des hommes et la planète. Est-ce qu’il faudra un mot pour en sauver dix milliards? Epopée d’un insoumis au bout de son utopie : celui qui réussit est génie, celui qui échoue est un fou. 

Simon, vingt-cinq ans, est atteint d'alopécie androgénétique (calvitie). Sa chute de cheveux est une chute existentielle. Comment s’adresser à l’Humanité pour lancer la révolte du peuple chauve et « reboiser l’âme humaine » ?

Un Sommet des Nations-Unies sera l’occasion d’une rencontre entre deux boules qui se métamorphosent : le crâne des hommes et la planète. Est-ce qu’il faudra un mort pour en sauver dix milliards? Epopée d’un insoumis au bout de son utopie : celui qui réussit est génie, celui qui échoue est un fou. 

Mise en scène :

Julie DUQUENOŸ

Collaboration artistique : 

Augustin BILLETDOUX

avec :

Ariane BROUSSE

Léa DAUVERGNE

Damien ZANOLY ( en alternance avec François DEBLOCK )

Raphaël MOSTAIS

Clément SÉJOURNÉ

Pierre VOS

Lumières :

Julie DUQUENOŸ

Vidéos : 

Romain FRANÇOIS-MARSAL

La COP 21 comme point de départ.

François Hollande, jeudi 27 novembre 2014 : « Du 30 novembre au 11 décembre 2015, nous accueillerons à Paris le 21ème Sommet des Nations-Unies sur le Climat. C’est l’avenir de l’Humanité qui est en jeu. Les créateurs, les artistes, doivent se mobiliser pour éveiller les consciences, mobiliser la jeunesse sur la lutte contre le changement climatique. »

En 2009, au Sommet de Copenhague – où devait, déjà, se décider l'avenir de l'Humanité - les chefs d'Etat avaient, exténués, en quinze minutes, au cœur de la nuit, sans traduction, dans une salle de fortune, accouché d'une souris.

Ce paradoxe avait inspiré un roman, Le Messie du peuple chauve (d’Augustin Billetdoux, Gallimard, 2012).

Les membres de notre troupe avaient entre vingt-cinq ans et trente ans, en décembre 2015, quand les Nations-Unies ont signé, à Paris, l’accord tant attendu. Dans cinquante ans, nous nous souviendrons qu’à l’époque, certains de nos amis avaient été rassurés par « l’accord de Paris », que nos parents pensaient notre avenir protégé. C’est l’histoire qui aura été racontée à notre génération.

Est-ce que nous aurions pu croire à une autre histoire? Est-ce qu’il faudra un mort pour en sauver dix milliards ? 

© 2016 Corne de Brume.